Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog alatoque
  •   le blog alatoque
  • : RECETTES PAR PRODUITS Complément à http://oyeoye.over-blog.com
  • Contact

A la toque... toc

Préface...

En construction !

1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 02:00

Fromages à pâte molle

I - fromages à pâte fraîche 

III - fromages à pâte persillée

IV - fromages à pâte pressée

 

 

 

 

Ensemencé en surface avec une moisissure qui provoque par affinage en cave l'apparition d'une croûte, ça s'applique à un fromage qui ne subit au moment de sa fabrication ni chauffage, ni pressage. La pâte est alors onctueuse voire coulante à pleine maturation du fromage.

Le fromage à pâte molle à croûte fleurie :
La " Croûte fleurie " s'applique à un fromage dont la croûte à un aspect duveteux allant du blanc au doré.

Le fromage à pâte molle à croûte lavée :
La " Croûte lavée " est une croûte qui subit, au cours de l'affinage, des lavages et brossages qui favorisent le développement d'un goût plus prononcé.
La phase de lavage à l'eau tiède salée permet d'accélérer et maintenir la formation d'une croûte souple et d'affirmer davantage les saveurs. La  croûte devient moelleuse et épaisse, d'un aspect lisse et brillant avec d'une belle couleur jaune.

Le fromage à pâte molle à croûte naturelle :
La " Croûte naturelle " constitue une catégorie de fromages à part, en raison de l'origine de leur lait, qui, la plupart du temps provient de chèvres. Le rapport caséines/protéines de lactosérum est moins élevé. 

 

Fromages à pâte molle à croûte fleurie

CABRISSAC : Spécialité de la Loire. Maison BOURSAULT. Ce fromage de chèvre à croûte cendrée avec sa fine texture offre une douce saveur, un arôme délicat de lait caprin. Une pâte d'un blanc neigeux d'une fine textuxe assez compacte et fondante le rend très appétissant. 

60 % de MG (Matières Grasses)
Lait de chèvre - Pasteurisé
Colorant croûte : charbon végétal
Affiné dans les pays de la Loire
A conserver entre 2° et 6° 
  Photo Sissi

Fromages à pâte molle à croûte lavée

ÉPOISSES : Dès le début du XVIème siècle, dans l'Auxois, le village d’Epoisses, accueille une communauté de religieux cisterciens, il lui est attribuée la paternité du fromage d’Époisses. 
Il est de forme cylindrique et régulière, à faces planes et parallèles, à talon droit ou légèrement bombé. Sa croûte est lisse ou légèrement ridée et brillante, de couleur ivoire orangé à rouge brique, selon son degré de maturité. Sa pâte est de couleur beige clair sur le pourtour et blanche au cœur.
Le nez est fort, bouqueté, aux arômes de sous-bois. En bouche, la pâte est souple, onctueuse, jamais trop forte. Son goût est franc, subtil, équilibré, avec de légères notes de fruits secs.
Reconnaissance officielle en 1991 en tant qu’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).

" Regarde-moi, voyons, sa rougeâtre pâtine,
Vois les pleurs épaissis qui coulent sur ses flancs,
Sens ce fumet subtil adoré des gourmands,
Et conviens que c’est là dessert de haute mine. "
Charles Patriat, 1900.

50 % de MG (Matières Grasses)
Lait entier de vache
Affiné au marc
Photo Sissi

 

Ressources Syndicat de l'Époisses
SITE DU SYNDICAT DE L'ÉPOISSES

PONT-L'ÉVÊQUE : fromage français, doit son nom au village de Pont-l’Évêque (à l'ouest de Caen, entre Trouville et Lisieux) dans le Calvados, en Normandie. Il y est fabriqué et renommé depuis XIIème siècle, sous le nom d'Augelot, non-inspiré du Pays d'Auge, mais de la déformation du mot angelot (nom donné à différents fromages de l'époque). Des moines cisterciens de la région, sont à l'origine de la première production à base de lait de vache. 
Nous le retrouvons au fil du temps, dans des récits, écrits laissés par nos ancêtres... 
1225 : Guillaume de Lorris, 1560 : Bruyerin de Champier, 1588 : Charles de Bourgueville, 1722 : De Masseville,... De plus en plus réputé, il envahit le royaume et devient plus présent sur les tables.
Au XVIIème siècle, il prend le nom de Pont l'Évêque.
Le Pont-l'Évêque de différentes formes, bien souvent en fonction des moules en céramique, devient carré pour se différencier du Livarot. D'une belle croûte carrée dorée (beige/orangée), d'une pâte crémeuse engendrant des saveurs subtiles et délicatement fruitées, ce fromage est un délice onctueux pour le palais.
Seuls les Pont-l'Évêque de première qualité sont commercialisés. De leur excellente réputation et leur noblesse, ils acquirent l'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) en 1976.
Sa période de dégustation optimale s'étale de mai à septembre après un affinage de 4 à 6 semaines, mais il est aussi excellent d’avril à novembre.

" Tout le monde également l'aime, car il est fait avec d'art que, jeune ou vieux, il n'est que crème. " 
Hélie le Cordier, 1660.
Les 16 chants en l'honneur du Pont-l'Évêque.

Pont l'Évêque
Isigny Ste Mère
AOC : Appellation d'Origine Contrôlée
Affinage de tradition normande
Poids : 350 gr
45 % de Matières grasses /extrait sec
22 % de matières grasses/poids total
Se conserve au frais entre 0° et 4°

Photo Sissi

Le site du Pont-l'Évêque :



à suivre...
Froma(n)gement vôtre !
 

Partager cet article

Repost 0
Published by A la toque - dans Fromages
commenter cet article

commentaires

Claude 08/11/2007 10:40

Ton Cabrissac me plait bien, je vais le goûter

Produits

Gourmandises